S'identifier - Contact

InnovAfrica

InnovAfrica : la fête de l'Innovation Africaine
Pour la quatrième fois en Afrique Sub-Saharienne, un évènement, le Forum InnovAfrica, permet
 la mise en réseau des porteurs d'initiatives sur les usages innovants dans le Sud en matière de technologies et d'innovation sociale. 

Forum InnovAfrica du 26 au 30 novembre 2012 à Dakar (Sénégal)
>> Plus d'information sur le Forum InnvoAfrica 2011 de Ouagadougou, cliquer ici. <<

Numéro 0 du magazine de l'innovation au Sud

Ecole de Journalisme du CESTI à Dakar

Voici le numéro 0 du "Magazine de l'innovation au Sud" réalisé par les étudiants en journalisme du CESTI à Dakar. Cette première prend la forme d'un journal télévisé en deux parties présentées ci-dessous. L'objectif est de mettre en place un magazine avec des déclinaisons papier, radio et télévision qui repère les innovations technologiques, de service, d'usage ou encore sociales au Sud.

Au sommaire de ce magazine :

  • La réparation de téléphones portables dans la rue à Dakar
  • Les ordinateurs pour les étudiants dans les campus
  • Un filtre à eau réalisé avec des bougies
  • Du biocarburant à partir de la plante Jatrophat
→ plus
Mots-clés : , , , , , , , ,

Par Denis • Projets Innovants • Mardi 25/05/2010 • 16 commentaires • Version imprimable

Un Q-Drum pour alléger la corvée d’eau

Une innovation élémentaire mais fondamentale

Voici une innovation élémentaire mais fondamentale, qui me tient particulièrement à cœur car elle propose une solution pour l’accès à l’eau, dans les pays où les corvées d’eau sont courantes, comme en Afrique. En effet encore 13% de la population mondiale n’a pas accès à l’eau potable et les 87% restant ne sont pas tous connectés à un réseau. Ils ont souvent plusieurs kilomètres à parcourir jusqu’à un puits ou une borne-fontaine. Cette innovation a pour but de simplifier la corvée d’eau, qui demeure encore souvent réservée aux femmes ou aux enfants...  
→ plus
Mots-clés : , , , , ,

Par sylvain-maire • Projets Innovants • Mardi 16/03/2010 • 2 commentaires • Version imprimable

PLAN DE DEVELOPPEMENT DU GROUPE CITCS AFRIQUE

Groupe CITCS Afrique pour les femmes


L’ENTREPRENARIAT- LA MIRCO – FINANCE ET DEVELOPPEMENT
Le plan de développement de notre structure, que nous avons confectionné en document, après échanges de vues, a été adopté par l'Assemblée Générale lors de sa réunion du 27 Septembre 2009 à Pikine Dakar SENEGAL dont le résumé est le suivant :
1°) Nos membres: associent les gouvernements, les populations, les établissements publiques et privés, les associations, le milieu culturel, les personnalités, à la réflexion collective et à l'action du Groupe CITCS Afrique, dans le cadre de ses grands programmes:
Avec pour objectif de lutter contre la pauvreté, de promouvoir les TIC et le partenariat nord sud à travers la Francophonie, l'idéal de l'UNESCO entre d'une part les pays africains et d'autre part avec les pays du nord, la formation des cadres dans les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC).
2°) Le Groupe CITCS Afrique : “ Place Publique planétaire ” avec la mise en place de notre liaison d’échange dans la protection de la lutte contre le chômage, la protection de l'environnement et les études ; des collèges, lycées, des universités, sont mis en rapport avec d'autres à travers le monde dans le cadre de l’enseignement.
3°) Les membres du Groupe CITCS Afrique, “ mobilisés ” (quelque soit le programme auquel ils travaillent) chaque année pendant les grandes vacances pour initier les populations en informatique. C'est ce que nous appelons les "VACANCES NUMERIQUES".
- Nous contribuons aussi aux aides aux populations qui sont victimes d'inondations.
Pour la période de 2001 - 2015, le Groupe CITCS Afrique organisera des Rencontres nationales, qui sera un cadre d'échanges et de promotion des TIC et Internet.  La structure établira également un réseau de solidarité entre les Groupements de femmes du Sénégal et si possible ceux des autres pays d’Afrique et du monde.
C'est ainsi que nous allons offrir aux femmes un cadre qui leur permettra d'extérioriser leurs idées et les propositions pour sortir de leurs difficultés.
- Nous contribuerons avec des partenaires internationaux au développement du Sénégal dans le domaine de l'éducation, de la santé, de l'information et l'économie.
Nous participons également à toutes les mobilisations sociales de lutte contre des pandémies telles que: le VIH/SIDA, l'usage abusif des drogues, le paludisme. Nous ferons également la promotion de la démocratie, dans les pays du sud. Il convient de préciser qu'il ne peut y avoir de développement avec ces fléaux, la violence, la promotion de la protection de l'environnement.
Les 05 grands Programmes dans les quels travaillent toute l'équipe de manière sectorielle, avec dévouement.
Ces 5 Grands Programmes sont:
- PROGRAMME N° 1 : "Entreprenariat féminin et jeunesse"
PROGRAMME N° 2 : " étudier la place et le rôle des TIC  dans l'éducation "
- PROGRAMME N° 3 : " Planète solidaire "
- PRPGRAMME N°4 : " Vivre l'Afrique ensemble "
- PRGRAMME N°5 : " Culture du monde et échanges culturels "
4 °) Le Groupe CITCS Afrique étudie la possibilité pour les élèves et étudiants, en dehors des collèges et universités, d'avoir accès à l'Internet et à la formation de manière facile et peu coûteuse grâce aux Ecoles Numérique de Quartiers, en nouant des collaborations avec des organismes officiels : écoles, lycées, universités, centre culturels, maisons et foyers de jeunes, et des organismes internationaux tels que : Educanet2.ch (Suisse).
La rapidité des échanges entre le Groupe CITCS Afrique et ces organismes et entreprises est un élément de développement dynamique de l'ensemble de nos activités, du succès de nos programmes et, de la réussite du plan de liaison international nord/sud aussi social que business.
Le Groupe CITCS Afrique se propose de parler d'échanges interculturels, d'espoir des populations en ce monde troublé et violent. Il souhaite avec la collaboration de ses partenaires relier des cultures, des compétences et des gens de milieux différents, réunir des énergies et des rêves d'humanité, solidaire, pacifique et fraternelle.
Le premier plan d'action en matière de développement durable du Groupe CITCS Afrique est l’aide apportée aux populations des villages du 15° Nord. Il est construit autour des principaux domaines d'intervention dans la création de richesse, la santé, l’alimentation, la fourniture d’électricité solaire et de l’eau : la prévention en santé et en sécurité du travail. Le Groupe CITCS Afrique  y détermine des objectifs organisationnels, en relation avec les objectifs de la stratégie de la Fondation du Littoral (France), et les actions qu'elle mènera pour les atteindre.
L'activité de microcrédit dans la banlieue, consiste généralement en l'attribution de prêts de faible montant à des entrepreneurs ou des artisans qui ne peuvent accéder aux prêts bancaires classiques. Le microcrédit s’est développé surtout au Sénégal vers 1996, où il permet de concrétiser des microprojets favorisant ainsi l'activité et la création de richesse.
Les Nations unies ont décrété 2005 l’Année internationale du microcrédit.  Le microcrédit s'inscrit dans une sphère plus complète qui comprend d'autres outils financiers tels que l'épargne, la micro-assurance et d'autres produits qui forment la microfinance.
Le 13 octobre 2006, la mise en place et le développement à grande échelle de ce système ont été récompensés par le Prix Nobel de la paix attribué conjointement au Bangladeshi Muhammad Yunus et à la banque qu'il a créée, la Grameen Bank.
 De plus, touchant des secteurs faiblement capitalisés employant souvent une main d'œuvre féminine, on peut considérer le microcrédit également comme un levier de revalorisation de la femme dans les pays comme le Sénégal, en voie de développement, d'amélioration directe de leur sort (et de celui de leur famille) et comme un facteur d'évolution profonde des sociétés par le rééquilibrage qu'il induit entre les sexes.
Une autre caractéristique de notre structure est que nous nous appuyons sur des réseaux de Groupements Féminins et de solidarité traditionnelle relativement efficaces qui favorise le remboursement régulier des prêts. La mise en place de ces programmes offre également l'opportunité de conduire des actions de formation, notamment en matière de développement communautaire et de gestion d'entreprise.
L’entreprenariat féminin est un élément sur le quel le Groupe Communication Internationale en Technologie Cultures et Services en Afrique (Groupe CITCS Afrique), s’appuie, pour apporter son expertise et son aux bénéficières répertoriés au sein des Groupement Féminins, des mouvements et  associations de jeunesse ainsi que des Groupements d’Intérêt Economique (GIE).
A cet effet, des centaines de structures situées géographiquement autour des départements  de Pikine, Guédiawaye et de Rufisque sont déjà mises en place.
Pour une bonne intervention dans le domaine de l’entreprenariat, le Groupe CITCS Afrique a initié un ambitieux programme dénommé Axe Inter Commerce et Développement. Ce programme fonde son action dans la distribution de produits de première nécessité en utilisant le vaste réseau des groupements féminins.
Ceci donne un élan d’activité commerciale aux femmes membres des groupements des différents réseaux que le Groupe CITCS Afrique Dakar encadre.
Ces produits de première nécessité sont octroyés aux groupements sous forme de crédit remboursable en appliquant des prix défiant toute concurrence. La logique est que les femmes soient capables de mener des activités commerciales en ayant leur propre groupement comme support de distribution et parallèlement aux marchés existants dans les localités où elles se trouvent.
Dans un autre volet, un programme spécifiquement relatif à la jeunesse sera élaboré pour répondre à la question récurrente du chômage et du sous emploi : dans cette optique, le Groupe CITCS Afrique projette de mettre en place un dispositif permettant aux jeunes de trouver des activités lucratives à caractère commercial accompagné d’un système de motivation bien étudié. Ceci permettra de contribuer à résorber le phénomène du chômage, de l’immigration clandestine et du sous emploi.
Le programme  micro – finance est le second volet que le Groupe CITCS Afrique envisage de mettre en place en exploitant son capital humain important constitué par les membres des Groupements féminins, des associations et mouvements. La participation et l’adhésion de tous les membres permettront la mise en place d’un système de prêt tournant entièrement pris en charge et autofinancé par les Groupements féminins et toutes les structures composant le Groupe CITCS Afrique. Ce système bien huilé aboutira à la production d’un flux financier qui à terme permettra la constitution d’une mutuelle d’épargne et de crédit. Ce projet dont la finalité est de provoqué une indépendance financière du Groupe CITCS Afrique constitue un palier important pour jeter les bases d’actions de développement.
C’est dans cette perspective qu’il faut comprendre le sens du projet qui tend à impulser ce qu’il convient d’appeler le développement durable. Ce développement est d’abord axé au niveau individuel et collectif.
C’est là un moyen efficace de lutter contre la pauvreté, le chômage, l’exclusion sociale et économique sur toutes ses formes.
 
 L’AGRICULTURE ET L’ELEVAGE
Le présent Projet consiste à la réalisation d’un programme d’exploitation   agro-pastoral dans la zone périphérique dakaroise. Initié par l’association Groupe CITCS Afrique,  il vise une exploitation d’envergure en ayant comme prétexte la contribution à l’autosuffisance alimentaire. Pour cette raison, le projet ambitionne de mettre en place un verger d’arbres fruitiers, un potager, et l’élevage de bétails et l’aviculture. Ce projet  viendra consolider la forte  mobilisation déjà faite et utilisera le vaste réseau de distribution créée par la structure : il impliquera les partenaires du Groupe CITCS Afrique notamment les groupement féminin, les GIE, les associations et les mouvements de jeunesse. L’implication de ces structures permettra une intégration d’une main d’œuvre par la création d’emplois, mais également la bonne circulation des produits des récoltes par la capacité de consommation de commercialisation des structures de base.
C’est pourquoi, l’envergure du présent projet sera à la dimension et la taille des structures déjà mises en place par le Groupe CITCS Afrique.

LA TRANSFORMATION DES PRODUITS LOCAUX (fruits et légumes et céréales locales)
Le programme de transformation des produits locaux est un projet innovant qui vise à contribuer efficacement à l’autosuffisance alimentaire au sein de nos groupements. Il s’agira de mettre en place un dispositif tendant à assurer une bonne transformation des produits locaux, en veillant strictement aux conditions d’hygiène et de salubrité surtout dans le cadre du conditionnement de ces produits.
Le Groupe CITCS Afrique envisage ainsi d’exploiter dans la transformation des fruits tels que le bissap, le pain de singe, le tamarin, le gingembre, le goyave, l’orange, le citron, etc…L’exploitation s’étend également dans les produits comme l’huile de palme, la pâte d’arachide, ainsi que les céréales locales (le mil, le maïs, etc). Il faut noter que l’exploitation de tous ces produits nécessite l’utilisation de matériels performant comme des machines ensacheuses, des filtres de haute performance. Il est également prévu dans ce volet la commercialisation d’eau potable en sachet.

Groupe CITCS Afrique
http://senegal.educanet2.ch/citcs
 


Par Groupe CITCS Afrique • Projets Innovants • Vendredi 22/01/2010 • 1 commentaire • Version imprimable

Le vote électronique pourrait bientot devenir réalité en Pologne

L’association “La Pologne des Jeunes” (Stowarzyszenia Polska Młodych) vient de présenter à la presse le prototype d’un système informatique permettant de voter directement sur internet. Pour M. Rafał Flis, l’un des coordinateurs de l’association, l’objectif est clair : attirer l’attention des pouvoirs publics sur les opportunités offertes par le vote électronique afin d’accélérer son déploiement en Pologne.

M. Flis conçoit en effet le vote électronique comme un complément du vote traditionnel, permettant à des populations généralement exclues du vote (personnes handicapées, âgées, étudiants ou immigrés polonais) de prendre part aux différentes élections. Selon M. Mirosław Kutyłowski, l’un des participants au projet, ce dispositif serait parfaitement légal et conforme à la constitution polonaise en vigueur tout en assurant un haut niveau de confidentialité. Un double système de cartes (électorale et cryptographique) permettrait ainsi aux internautes de voter depuis n’importe quelle machine reliée à internet, sans pour autant que l’ordinateur ait connaissance du candidat désigné par l’internaute.

Pour fonctionner correctement, ce dispositif requiert toutefois le déploiement préalable des cartes d’identités numériques, ce qui n’est pas encore le cas en Pologne. Quoiqu’il en soit, un premier test grandeur nature est prévu le 4 juin prochain pour fêter l’anniversaire des 20 ans de l’organisation des premières élections libres en Pologne, en espérant qu’un maximum d’internautes y participent.


Mots-clés : ,

Par Laurent JERINTE - Expert TIC Pologne • Projets Innovants • Vendredi 01/05/2009 • 1 commentaire • Version imprimable
Plus d'articles (27 articles sur 7 pages):

Correspondants.org

Plus de 600 Correspondants TIC et 2500 sympathisants échangent en français sur les usages innovants des technologies et sur les particularités des civilisations francophonnes 
 
secrétariat du réseau :


Recherche


Archive : tous les articles

Interculturel


Participez au projet
Civilisations Francophones
Contribuez en
Photos, Vidéos, Audios, Textes
 
Avec le soutien de

suivre ce projet RSS



Le réseau Correspondants.org