S'identifier - Contact

InnovAfrica

InnovAfrica : la fête de l'Innovation Africaine
Pour la quatrième fois en Afrique Sub-Saharienne, un évènement, le Forum InnovAfrica, permet
 la mise en réseau des porteurs d'initiatives sur les usages innovants dans le Sud en matière de technologies et d'innovation sociale. 

Forum InnovAfrica du 26 au 30 novembre 2012 à Dakar (Sénégal)
>> Plus d'information sur le Forum InnvoAfrica 2011 de Ouagadougou, cliquer ici. <<

Sociétés africaines de l'information - illustrations sénégalaises

par Emmanuel Eveno, Cheikh Gueye, Jean-Jacques Guibbert, Olivier Sagna (Guest-Editors) avec Netsuds

Par Arnaud Klein • Dossiers • Vendredi 10/10/2008 • 0 commentaires  • Lu 2647 fois • Version imprimable

Note : 3.1/5 (29 notes)

2008 22 1-2 cover

Introduction

Sommaire du numéro. Liste des articles et auteurs.

EVENO Emmanuel, GUEYE Cheikh, GUIBBERT Jean-Jacques, OILLO Didier, SAGNA Olivier


Articles

Sagna Olivier - Le Sénégal dans l'ère de l'information (1996-2006).

Résumé.— Influencé par l’environnement international, le Sénégal a fait ses premiers pas dans l’ère de l’information durant la décennie 1996-2006 caractérisée par la privatisation de l’opérateur national de télécommunications, la libéralisation du marché des télécommunications, la création d’une agence de régulation, la connexion à Internet et le lancement de la téléphonie mobile. Cette évolution s’est accompagnée de nombreuses initiatives de la communauté internationale visant à réduire la fracture numérique tandis que la société civile se mobilisait afin que les enjeux sociaux et sociétaux soient pris en considération. Si les TIC jouent un rôle croissant dans l’économie, en termes de création de richesses, la majorité des citoyens a été exclue du bénéfice des opportunités offertes par les TIC pour des raisons économiques, culturelles et sociales. Cette situation ne pourra être changée qu’en mettant en oeuvre des politiques publiques guidées par la rentabilité sociale pour corriger les effets pervers de la logique du marché plutôt soucieux de la rentabilité financière.

Keywords.— Sénégal, Société de l’information, TIC, Télécommunications, Internet, Libéralisation, Privatisation, Fracture numérique, Politique nationale, Développement économique et humain

Abstract.— Influenced by globalization trends, Senegal made its first steps in the era of information during the decade 1996-2006 characterized by the privatization of the national telecommunication company, the liberalization of the telecommunication sector, the creation of a regulatory agency, connection to the Internet and the launch of mobile telephony. This evolution went along with numerous projects funded by international donors while civil society was advocating mobilization for social and societal challenges be taken in account. Today, ICTs play an increasing role in the economy in terms of wealth creation, but the majority of people have been excluded from the benefit of those opportunities for economic, cultural and social reasons. This situation could only be changed by implementing strong public policies guided by social profitability to correct the pervasive effects of the market logic more sensitive to economic profitability.

Mots clés.— Senegal, Information society, ICT, Telecommunications, Internet, Liberalization, Privatization, Digital divide-National policy, Economic and Human development


PIERRE Jocelyn, Invitation à la transparence : le site web sénégalais 'Vos démarches administratives'.

Abstract.— In April 2006, was publish online the Senegalese website "Your administrative procedures" http://www.demarches.gouv.sn. Since the project began, it combines the aims related to Internet development in Senegal and objectives linked to "good governance". Through the story of the genesis and implementation of this project, the article tries to show objective of state reform and a technical means (Web) to get there. Even if it is too early to assess extent of changes made to public agents, leaders and citizens, the article focuses on the impacts already visible from the construction site. At least, the process of collecting and writing information has created among ministries agents involved in the project the beginning of a dynamic transparency to the citizen and awareness of a certain

Keywords.— Senegal, E-administration, Public Web site

Résumé.— En avril 2006, a été mis en ligne le site web sénégalais « Vos démarches administratives » http://www.demarches.gouv.sn. Depuis sa genèse, le projet combine des objectifs liés au développement de l’internet au Sénégal et des objectifs liés à la « bonne gouvernance ». Au travers du récit de la conception et de la mise en oeuvre de ce projet, l’article tente de montrer objectif de réforme de l’Etat et un moyen technique (le web) pour y arriver.
S’il est trop tôt pour évaluer l’étendue des changements opérés sur les agents publics, sur les dirigeants et sur les administrés, l’article insiste sur les impacts déjà visibles du processus de construction du site. À tout le moins, le processus de collecte et de rédaction des informations a créé chez les agents des ministères impliqués dans le chantier l’amorce d’une dynamique de transparence vis-à-vis des administrés et de prise de conscience d’une certaine complexité administrative ; il a permis de briser une certaine « routine » administrative et de décloisonner sensiblement certains services.

Mots clés.— Sénégal, E-administration, Site web public


DIALLO-DIA Maty, SANE Ansoumana, Les espaces numériques scolaires et l'accès du grand public à l'information numérique au Sénégal.

Abstract.— This article is the result of a study on digital learning spaces in the Dakar area. Our methodology followed three complementary steps: a quantitative survey, a qualitative survey, and a review of current literature on the subject.
From kindergarden to college, the number of digital learning spaces (with multimedia tools and internet access) is growing so fast that one might wonder about the scenarios and logic that led to their establishment and the competences of the actors behind it.
The results show the existence of several categories of learning spaces based on their organization or the objectives that led to their creation. They also show how digital learning spaces help reduce the digital divide in Senegal and, in addition to the classical use of ICT, come in handy in personal projects as well, and how they contribute to the development of the areas in which they are established…

Keywords.— Digital learning space, ICT (Information and Communication Technologies), cyber, cybercafé, digital divide, digital inclusion, young, space activities…

Résumé.— L’article est le résultat d’une étude sur des espaces numériques implantés dans des écoles de la région de Dakar. Trois démarches méthodologiques complémentaires ont été privilégiées : une enquête quantitative, une enquête qualitative et une revue de la littérature sur le sujet.
De la maternelle à l’université, on observe de plus en plus l’ouverture d’espaces dotés d’équipements multimédia et d’accès à Internet au point que toute personne avertie peut s’interroger sur les scénarii et les logiques qui président à ces ouvertures et les compétences des acteurs.
Les résultats montrent l’existence de diverses catégories d’espaces en fonction de leur organisation ou des objectifs qui ont présidé à leur implantation, et comment les espaces numériques scolaires contribuent à la réduction de la fracture numérique au Sénégal et comment, au-delà des usages classiques des TIC, ces espaces peuvent accompagner les usagers dans leurs projets personnels, et contribuer au développement de la localité où ils sont implantés…

Mots clés.— Espace numérique scolaire, NTIC, TICE, TIC, cybercentre, cybercafé, fracture numérique, inclusion numérique, cyberjeune, animateur d’espace…


MBAYE Dieng, Initiatives privées et développement des TIC à Ziguinchor.

Abstract.— Ziguinchor belongs to the most isolated administration’s area in Senegal. In this city, is slat or cut to the rest of Senegal by a foreign country: Gambia. Concerning the public development access for information communication (ICT), strong is the notice that there is an absence of a particular initiative from the state, either from the international’s cooperation. The private enterprise is the one who took the positives initiatives by putting some easy access to the ICT. And from this there’s a positive conclusion which come in the success of “Sud Informatique” incite others to entrenched themselves. From historical center of the city to the peripheral or small, there are some phone centers, cyber center and become some fundamentals structures of the space.

Keywords.— Ziguinchor, ICT, public access, private initiatives, public access, phone center, cyber center

Résumé.— La ville de Ziguinchor appartient à la région la plus isolée sinon la plus lointaine des régions administratives du Sénégal. Dans cette zone périphérique, enclavée et coupée du reste du pays par un territoire étranger, la Gambie, en proie à un conflit armé depuis deux décennies, il n’y a pas eu d’initiatives notables de l’Etat, ni de la coopération internationale pour le développement de l’accès public aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC). Ce sont des entreprises privées qui ont mis sur pied des points d’accès aux TIC. Parmi celles-ci, Sud Informatique est l’une des plus importantes et sa réussite a permis à d’autres de s’implanter. Du centre historique de la ville à la périphérie, télécentres et cybercentres apparaissent et deviennent des éléments forts de la structuration de l’espace.

Mots clés.— Ziguinchor, Technologies de l’information et de la communication, Initiatives privées, Accès public, Télécentres, Cybercentres


SYLLA Ibrahima, TIC et accès des ruraux à l'information : l'exemple de Xam Marse de Manobi (Sénégal).

Abstract.— Senegalese farmers are often isolated from any elemental information on the markets and find themselves unable to adapt their production to these places of commercialization. Until then, existing devices gave for instance through the radio a weekly information about the markets prices ie. with a frequency unadapted to the daily variation of those prices. This situation explains their increasing marginalisation inside their production sectors and the development of the informal, since this one deals much better the access to information. But since the informal sector does hardly create material value in the farming industries, those ones encounter a drop of performance that has consequences on the income level of small producers. To solve the problem and to bring the producers closer to their markets and to those in charge of supporting them in their processes, the company Manobi Senegal has implemented an information system on the markets in wolof called Xam Marsé which is made not only to break farmers isolation by a simple mean of access to strategic information, but also to re-up their incomes level.

Keywords.— ICT, access to information, farmers, rural area, information system on the markets

Résumé.— Les producteurs agricoles sénégalais sont souvent isolés de toute information élémentaire sur les marchés et se retrouvent dans l’incapacité d’adapter leur production aux exigences de ces lieux de commercialisation. Or, les dispositifs existants jusque-là donnaient à la radio par exemple une information hebdomadaire sur les prix des marchés, soit à une fréquence inadaptée à la variation quotidienne de ces mêmes prix. Cette situation justifie leur marginalisation croissante dans leurs filières de production et le développement de l’informel en raison de la prédisposition de ce dernier à mieux gérer l’accès à l’information. Mais puisque le secteur informel ne crée presque pas de valeur matérielle dans les filières agricoles, celles-ci se retrouvent éprouvées et voient leur performance chuter, affectant le niveau de revenus des petits producteurs. Pour remédier à cette situation et parvenir à rapprocher les producteurs de leurs marchés et de ceux chargés de les soutenir dans leurs démarches, la société Manobi Sénégal a mis sur pied un système d’information sur les marchés, appelé Xam Marsé en wolof, qui a vocation non seulement à rompre l’isolement des producteurs par un accès simple à une information stratégique, mais aussi à rehausser leur niveau de revenus.

Mots clés .— TIC, accès à l’information, producteurs agricoles, zone rurale, système d’information sur les marchés.


CHENEAU-LOQUAY Annie, Le rôle joué par l'économie informelle dans l'appropriation des TIC en milieu urbain en Afrique de l'Ouest.

Abstract.— The “informal” economy concerns activities directly bound to the most contemporary evolutions. Those related with the insertion of the ICTs in territories are demonstrations of a "paradoxical invention of the modernity" [JF Bayart 1994] with regard to the universalist classic model of the modernization spread by the West. Having explained briefly what we understand by "informal" according to various disciplinary approaches, we shall show how the insertion and the appropriation of the ICTs in the African cities gives place to a proliferation of new activities of service which are embedded in the urban fabric, adapt themselves to the low level of income of the populations and generate more or less qualified jobs which recover totally or partially from informal practices. We shall wonder finally about the proliferation of this " other economy " expression of the globalization.

Keywords.— ICTs and informal economy – West Africa - Forms of appropriation

Résumé.— L’économie « informelle » concerne des activités directement liées aux évolutions les plus contemporaines. Celles liées à l’insertion des TIC dans les territoires sont autant de manifestations d’une « invention paradoxale de la modernité » [JF Bayart 1994] par rapport au modèle classique universaliste de la modernisation diffusé par l’Occident. Après avoir exposé brièvement ce que l’on entend par « informel » selon différentes approches disciplinaires, on montrera comment l’insertion et l’appropriation des TIC dans les villes Africaines donne lieu à une prolifération d’activités nouvelles de service qui s’incrustent dans le tissu urbain, s’adaptent au faible niveau de revenu des populations et génèrent des emplois plus ou moins qualifiés qui relèvent totalement ou en partie de pratiques informelles. On s’interrogera enfin sur la prolifération de cette « autre économie » expression de la mondialisation.

Mots clés .— TIC et économie informelle – Afrique de l’Ouest – formes d’appropriation


STEBIG Jonathan, DEVERIN Yveline, L'appropriation des TIC par les diasporas : analyse des répercussions potentielles dans les pays d'origine. L'exemple d'un cybercafé du quartier Hackney, Londres.

Abstract.—Information and communication technologies (ICT) seem to modify the organisation of the Diasporas.
This re-organisation of the migrant’s networks transforms the contact with families living in the homeland. Thus, the telecentre becomes an information and communication crossroad, resulting in inter-connection between the homeland and the different location of the Diaspora. New generations, which have a better knowledge of these tools, are the first intermediary within their countries. Therefore, that “mediator” roll for new generations imply further responsibilities in terms of politic, economy, and information, responsible of potentials changes in homeland traditional organisation.

Keywords.— ICT (Information and Communication Technologies), Homeland, Mediator, New generations, Telecentre, Hierarchy

Résumé.— Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) semblent être à l’origine de modifications dans l’organisation des diasporas.
Cette réorganisation des réseaux de migrants modifie sensiblement le contact avec les familles restées au pays. Le cybercafé devient ainsi un véritable carrefour de l’information et de la communication, permettant une interconnexion entre le pays d’origine et les différentes sphères de la diaspora. Les nouvelles générations, plus aptes à s’approprier ces outils, deviennent les intermédiaires privilégiées dans leur pays. Ce rôle de « médiateur » de la part des jeunes implique de nouvelles responsabilités aux niveaux politiques, économiques et informationnels, qui sont responsables de potentiels bouleversements dans les organisations traditionnelles des pays d’origines.

Mots clés .— TIC (Technologies de l’Information et de la Communication), Pays d’origine, Médiateur, Nouvelles générations, Cybercafé, Hiérarchies


Notes scientifiques

ABDOUL mohamadou, Une approche citoyenne de la société de l'information.

SYLLA Ibrahima, Etat des lieux des sites Web d'information urbaine dans l'agglomération de Dakar.

ALLAIN-EL-MANSOURI Béatrice, les sites Web d'information urbaine au Maroc.


Notes : compte-rendu de travaux

CHENEAU-LOQUAY Annie, sur la thèse de Thomas Guignard "Internet et le Sénégal",
EVENO Emmanuel, sur la thèse de Medhi Serdidi "Appropriation des NTIC. Le cas des Espaces Publics Numériques",
CHENEAU-LOQUAY Annie, sur la thèse de Nicolas Pejout, "TIC, contrôle et contestation en Afrique du Sud post-apartheid",
GUIBBERT Jean-Jacques,sur le mémoire de Aminata Fall, "Internet et la gestion des compétences transférées au Conseil régional de Louga, Sénégal".


Notes : informations

Symposium Netsuds 2007 - Coopération Castres / Guédiawaye - Master "eAdministration et solidarité numérique" - Les i-jumelages et l'association "Villes internet".

***

Source : http://alor.univ-montp3.fr/netcom_labs/volumes/NET221.html
 


Mots-clés : , , ,

 


Correspondants.org

Plus de 600 Correspondants TIC et 2500 sympathisants échangent en français sur les usages innovants des technologies et sur les particularités des civilisations francophonnes 
 
secrétariat du réseau :


Recherche


Archive : tous les articles

Interculturel


Participez au projet
Civilisations Francophones
Contribuez en
Photos, Vidéos, Audios, Textes
 
Avec le soutien de

suivre ce projet RSS



Le réseau Correspondants.org