S'identifier - Contact

InnovAfrica

InnovAfrica : la fête de l'Innovation Africaine
Pour la quatrième fois en Afrique Sub-Saharienne, un évènement, le Forum InnovAfrica, permet
 la mise en réseau des porteurs d'initiatives sur les usages innovants dans le Sud en matière de technologies et d'innovation sociale. 

Forum InnovAfrica du 26 au 30 novembre 2012 à Dakar (Sénégal)
>> Plus d'information sur le Forum InnvoAfrica 2011 de Ouagadougou, cliquer ici. <<

Rapport d'étonnement sur la conférence de Lyon pour la Solidarité Numérique (24/11/2008)

par Jean-Michel Cornu

Par Arnaud Klein • Actualités • Jeudi 27/11/2008 • 0 commentaires  • Lu 4592 fois • Version imprimable


Nous étions avec Arnaud Klein à la conférence de Lyon pour la Solidarité Numérique organisée à Lyon ce lundi 24 novembre organisée par l'Agence mondiale de Solidarité Numérique et le Fonds mondial de Solidarité Numérique.

Quatre grands types d'actions ont été abordées : recyclage des ordinateurs, télésanté, éducation numérique et connectivité en Afrique
Je dirai également un mot sur le financement des projets et sur les liens avec nos projets dans le cadre de correspondants.org

Recyclage des ordinateurs

En complément des solutions innovantes de PC peu cher et adaptés aux enfants du Sud comme l'OLPC (voir la présentation du lancement en France et la synthèse de nos discussions à ce sujet)
Rien qu'en France, il y a un million d'ordinateurs mis aux rebut parles sociétés chaque année.
Un exemple de recyclage cité par le président du Sénégal Abdulaye Wade : la mairie de Besançon a réhabilité des ordinateurs déclassés pour les écoles en faisant travailler des handicapés. Elle a ensuite continuer ce programme en direction du Sénégal avec 30000 ordinateurs prévus sur 3 ans.

Télésanté

1000 unités de télémédecine sont prévues par le Fonds de Solidarité Numérique.
Toujours le président Wade dans son intervention a également souligné la révolution culturelle que représentait la présentation dans un village reculé par échographie d'un enfant avant qu'il naisse à sa mère et à son père.

Education numérique

Les présentations ont tournées principalement autour des tableaux blancs numériques qui permettent aux professeur de préparer leurs cours à l'avance et de les échanger entre eux. Grâce à un large déploiement, ils sont passés de 10000 $ à 1000 $.

Richard Collin, administrateur de l'Agence mondiale de Solidarité Numérique me disait même  et une console de jeu WII  ou même seulement sa manette qui capte les gestes (35€)  et un stylo bricolé avec une led infra rouge il était possible de faire un tableau blanc interactif pour environ 40 €. Le vidéo projecteur (moins de 400€ pour les premiers prix) est même optionnel lorsque l'on a un petit nombre de personnes car il est possible d'utiliser l'écran de son ordinateur et de dessiner directement dessus.
Voir les explications (en français) et la vidéo assez bluffante (en anglais)
Voir également la page en anglais de Johnny Chung Lee avec plusieurs projets de ce type dont un de commande par le suivi des doigts... sans stylo !
Il s'agit d'une information "off line" recueillie en marge des présentations mais elle me semble très intéressante.
Si certains souhaitent essayer de réaliser ce tableau blanc numérique pour une quarantaine d'euros (plus le vidéo projecteur tout de même si on veut présenter à un nombre important de personnes), faites vous connaitre que nous puissions échanger les expériences.

Connectivité en Afrique

Comme nous l'avons souligné le cout de la connectivité internet de l'Afrique est bien plus élevé que partout ailleurs dans le monde (voir la série d'articles de Anne-laure Marie pour RFI "Internet en Afrique, pourquoi c'est si cher" intro 1, 2 et 3 et mon article sur "le peering ou comment le Sud finance le Nord"

Hamadoun Toure, secrétaire Général de l'Union Internationale des Télécommunications a indiqué que 4,5 milliards de personnes étaient connectés au téléphone mobile (d'où l'idée suggérée dans le réseau de disposer de numéros locaux dans les pays pour pouvoir mettre à disposition des infos sur des blogs en utilisant des SMS mais sans se ruiner). Par ailleurs, il est en train d'être défini un nouveau plan de fréquence qui permettra de disposer des fréquences nécessaires pour les trente prochaines années.

cependant, il reste de nombreux problèmes à régler comme :
Mais il faut aussi prendre en compte d'autres domaines très important comme la maintenance et l'énergie.

Beaucoup de débat en atelier ont tournés autour de l'énergie. J'ai présenté aux autres participants (Maire de Bamako, Conseiller du chef de l'état du Congo Brazzaville, union des collectivités du Togo...) le bœuf qui tourne de RFI planète radio et diverses innovations technologiques issues de Prospectic (cellules solaires de 3ème génération, batterie à déchets...). Il est important que l'aspect énergétique soit pris en compte dès le début des projets. par exemple des appels d'offres au Togo pour les télécommunication imposaient de fournir une solution énergétique également. une approche est de mutualiser (par exemple les relais de téléphonie mobile sont alimentés en énergie et pourraient accueillir d'autres équipements pour l'internet, la radio ou la télé).

J'ai cherché (hors conférence) un peu plus d'information sur la situation actuelle de la connectivité satellite
La situation en Afrique n'est pas reluisante après les problèmes au lancement du satellite Rascom QAF1 dont la durée de vie est passée de 15 ans à ... 2 ans. Il y a cependant plusieurs pistes pour permettre à l'Afrique une bonne connectivité avec le reste du monde et une desserte des zones rurales :
(pour info une connexion internet par satellite de 1024 Kbps en réception et 128 Kbps en remontant vaut 39 € par mois en France avec l'offre Astra2Connect et...  une centaine d'euros au mieux pour le même service avec seulement 128 Kbps dans les deux sens en Afrique)
  • Le 9 septembre dernier a été commandé le satellite Rascom-QAF1-R qui doit prendre le relais de QAF-1. La date de lancement n'est pas définie. ces satellite (avec QAF2 qui était également prévu), doivent permettre d'interconnecter les zones urbaines et les zones rurales. Ces satellites pourraient faire économiser 250 milliards de CFA (380 millions d'euros) selon le ministère des  postes et télécommunication du Sénégal.
  • Il est possible de trouver des satellites pratiquement à prix coûtant en Russie. C'est la piste qu'explore entre autre le Congo Brazzaville actuellement.
  • L'inde est (avec la Chine) extrêmement réactive avec l'Afrique et répond très vite pour accorder ou non un projet. Contrairement à la Chine, l'Inde a également la réputation de faire travailler la main d'œuvre locale sur les projets Africains. Elle lance deux projets d'ampleur :
    • WIP, un satellite d'interconnexion entre les chefs d'Etat Africains pour faciliter les échanges (la banque mondiale avait déjà proposé en 2003, 500 millions de dollars pour faire un projet similaire mais le budget s'est perdu dans la bureaucratie...) ;
       
    • et un réseau de fibre optique pour interconnecter les centres d'enseignement et les hôpitaux (et faire de la télémédecine avec les centres hospitaliers indiens)
  • La constellation de satellite pour les pays du Sud de O3b Networks Ltd comprend 16 satellites en couche basse (donc avec un faible "temps de latence" pour le décalage entre le départ et l'arrivée d'un signal) proposant chacun 10 Gbps de bande passante. Il s'agit de permettre l'interconnexion des opérateurs internet, téléphone et télévision (plutôt que la connexion directe des utilisateurs) afin qu'ils puissent connecter leurs réseaux au reste de l'internet pour un prix qui se veut similaire à la fibre optique utilisée par les opérateurs des pays du Nord et dans certaines capitales du Sud. Le projet est financé entre autre par Google et devrait être opérationnel fin 2010.

Financements

Il existe plusieurs approches pour financer à différentes échelles l'internet en Afrique
  • Une contribution de 1% sur les transactions de technologies de l'information prélevées sur la marge bénéficiaire des vendeurs ("principe de Genève" poussé par le Fonds de Solidarité Numérique). mais comme l'a dit le président Wade dans son intervention, il ne suffit pas de trouver des financements, il faut également utiliser ces financements (il a découvert que 40% des crédits alloués par l'Union Européenne au Sénégal n'étaient pas consommés !). La distribution des sommes collectées et surtout leur bonne utilisation sont donc des points critiques.
     
  • Le micro crédit, développé par le prix Nobel de la paix 2006 Mohamad Yunus et qui prend un véritable essor en utilisant le support de l'internet et des téléphones mobiles. Ainsi par exemple l'Institut de Micro Finance (IMF) Cambodgien, Chamroeun (développement en Kmer) utilise la plate-forme française babyloan.org. Mais c'est aussi le cas de nombreux microentrepreneurs en Afrique, Amérique Latine, Asie du Sud Est et Moyen Orient.
     
  • On parle beaucoup de partenariats entre les acteurs (Multi Stakeholders Partnership) mais ceux-ci sont trop souvent vus comme des partenariats publics privés. Ils doivent également inclure les utilisateurs qui permettent souvent d'avoir "un coup d'avance" comme la souligné dans la salle Pietro Sicuro, directeur de l'Institut de la Francophonie Numérique. Mme DIARRA Mariam Flantié DIALLO, Ministre de la communication et des nouvelles technologies du Mali a également indiqué la solidarité des diaspora avaient permis de rendre possible des projets qui n'auraient pas pu voir le jour avec les seules forces de l'Etat.
Enfin, commentaire personnel, il serait intéressant d'identifier les modèles économiques innovants utilisés dans divers domaines dans le monde (et particulièrement sur l'internet) afin de permettre non plus une simple aide Nord Sud, mais bien plutôt de développer les forces de l'Afrique (comme le multilinguisme) et lui permettre de reprendre l'initiative (voir par exemple les différents modèles économiques repérés sur internet par les acteurs de la musique). En complément de l'innovation technologique, de services et même d'usage, l'innovation économique peut être un moteur pour les nouveaux pays.

Pistes pour le réseau correspondants.org

La conférence à été l'occasion de nombreux contacts. Nous devrions avoir une séance de travail pour voir les partenariats possibles avec l'agence mondiale de Solidarité Numérique en décembre et avec l'Institut de la Francophonie Numérique en janvier.

le 17 mai 2009 sera organisé la première journée de la solidarité numérique en même temps que la journée de l'Union nationale des Télécommunications. Nous pourrions en profiter pour développer des actions de notre réseau.

Enfin, j'aimerai reprendre une citation du président du Sénégal, Abdoulaye Wade, qui donne un nouvel éclairage sur le travail de production de contenus francophones à destination des professeurs de français, des médias et des passionnés de la langue (Civilisations francophones) : "je crois à la valeur exemplaire de nos légendes". Le site "conte moi la Francophonie" en est également un magnifique exemple.


***

Mots-clés : , , , ,

 


Correspondants.org

Plus de 600 Correspondants TIC et 2500 sympathisants échangent en français sur les usages innovants des technologies et sur les particularités des civilisations francophonnes 
 
secrétariat du réseau :


Recherche


Archive : tous les articles

Interculturel


Participez au projet
Civilisations Francophones
Contribuez en
Photos, Vidéos, Audios, Textes
 
Avec le soutien de

suivre ce projet RSS



Le réseau Correspondants.org