S'identifier - Contact

InnovAfrica

InnovAfrica : la fête de l'Innovation Africaine
Pour la quatrième fois en Afrique Sub-Saharienne, un évènement, le Forum InnovAfrica, permet
 la mise en réseau des porteurs d'initiatives sur les usages innovants dans le Sud en matière de technologies et d'innovation sociale. 

Forum InnovAfrica du 26 au 30 novembre 2012 à Dakar (Sénégal)
>> Plus d'information sur le Forum InnvoAfrica 2011 de Ouagadougou, cliquer ici. <<

NOUVELLES TECHNOLOGIES AU MALI

LE NOUVEAU CHALLENGE DE CHEIK MODIBO DIARRA

Par ABASS PAM • Actualités • Samedi 25/03/2006 • 2 commentaires  • Lu 1934 fois • Version imprimable

Notre compatriote Cheik Modibo DIARRA est désormais le Président de Microsoft Afrique. Sa nomination à ce poste a été annoncée le 20 février dernier par la fime américaine. Son rôle consistera à promouvoir les relations avec les gouvernements et les acteurs clés sur l’ensemble du continent afin de comprendre le potentiel et le développement des nouvelles technologies de l’information. Le navigateur interplanétaire de la NASA  qui est déjà Ambassadeur de Bonne Volonté de l’UNESCO jouit d’une solide réputation en Afrique, grâce à son engagement en faveur de l’enseignement des sciences des chefs d’entreprises.

« Nous sommes heureux de pouvoir bénéficier de l’expertise, des connaissances et de la passion que Dr DIARRA apportera à Microsoft et attendons avec d'enthousiasme de pouvoir poursuivre le travail que nous avons entamé dans le cadre de notre actuel partenariat avec le NEPAD et les populations sur le continent », a déclaré Ali Faramawy, le Vice-président de Microsoft MEA (Moyen Orient et Afrique).

Notre compatriote identifiera les moyens dont dispose Microsoft pour poursuivre son travail sur le continent, par la création d’initiatives nouvelles et le renforcement des programmes existants. Microsoft a signé à ce jour des protocoles d’accord avec 15 gouvernements africains dans le cadre du programme Partners in Learning (PiL), qui vise à atteindre plus de 500.000 apprenants d’ici à deux ans « je pense que l’Afrique reste confrontée à un certain nombre de défis majeurs, tout particulièrement l’enseignement, les infrastructures et l’accès aux technologies. Ces défis peuvent être relevés dans le temps grâce à la participation du secteur privé et de grandes entreprises, telles que Microsoft, afin de définir une vision permettant de renforcer le continent par le biais de l’enseignement et de trouver des moyens de combler de facture numérique » a estimé de son côté Cheik Modibo DIARRA. Sa nomination vient ainsi soutenir les plans de Microsoft en faveur du développement du projet Pathfinder, qui a été lancé comme projet pilote en Namibie. Neuf pays africains ont été sélectionnés pour la mise en place de ce projet, dont l’objectif est de redéployer des PC remis à neuf dans le cadre d’un réseau permettant aux utilisateurs d’utiliser des logiciels modernes qu’ils ne seraient autrement pas capables d’exploiter.

L’engagement de Cheik Modibo DIARRA en faveur de la vulgarisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication en Afrique est connu de tous. Il a été fondateur et Président du Sommet africain de la science et des nouvelles technologies (SASNET), vice président de la Commission mondiale d’éthique des connaissances scientifiques et de technologies (COMEST) de l’ONU, membre de la commission indépendante sur l’Afrique et le millénaire, premier président-directeur général de l’Université virtuelle africaine et membre de l’Union africaine pour le panel sur la biotechnologie du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

Notre compatriote sera basé à Johannesburg en Afrique du Sud où il travaillera avec les équipes de  Microsoft Afrique du Sud et WECA (Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Centre).

Fondé en 1975, Microsoft est le numéro un mondial en logiciels, services et solutions informatiques.

 


Commentaires

par Bertrand Walther le Vendredi 23/01/2015 à 16:02

C'était un projet novateur, et qui a depuis influencé de nombreuses initiatives similaires dans plusieurs pays. Sa réputation n'est en effet plus à faire, notamment au regard des entreprises ou organisations gouvernementales qui y participent (Microsoft, Nasa, etc.).

Bertrand Walther, Genève
e-reputation suisse


Re: par Julie Sauvet le Lundi 16/02/2015 à 17:30

Microsoft a signé à ce jour des protocoles d’accord avec 15 gouvernements africains dans le cadre du programme Partners in Learning (PiL), qui vise à atteindre plus de 500.000 apprenants d’ici à deux ans !!!
Julie - Emploi d'avenir



Correspondants.org

Plus de 600 Correspondants TIC et 2500 sympathisants échangent en français sur les usages innovants des technologies et sur les particularités des civilisations francophonnes 
 
secrétariat du réseau :


Recherche


Archive : tous les articles

Interculturel


Participez au projet
Civilisations Francophones
Contribuez en
Photos, Vidéos, Audios, Textes
 
Avec le soutien de

suivre ce projet RSS



Le réseau Correspondants.org